Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manou, Lee et Christelle

Le Sénégal

christelle lee

 

 

Photo 680-copie-1Il nous tardait d'arriver en Afrique noire et bien nous y voilà! Accueil difficile au Sénégal par les douaniers qui ont exigé que nous payons un laisser passer en fait celui-ci   ne devrait pas nous être réclamé car nous avons un carnet de passage en douane. Ce document administratif est indispensable pour certains pays et facilite l'accès et la sortie des véhicules à l'étranger. En l’occurrence, il nous disent que notre document  n’est pas valable sur leur sol et qu'il faut s'acquitter de leur laisser passer de 48H. Comme nous sommes un dimanche il faut payer double. Et oui il parait qu'ils ne travaillent pas le dimanche donc  il faut payer ce supplément: no comment…….
Après s'être épuisés en discussion nous voila obligés d'aller à Dakar (mégalopole tentaculaire) pour faire prolonger ce fameux laisser passer (600 kms de détour) . En effet 48 h pour traverser  le pays ça fait court et on ne voulait pas prendre de risque. Nous étions bien sur également limité a 48 h pour rejoindre Dakar. Nous voici donc dans la bonne humeur (c'est ironique bien sûr) sur la route de Dakar, en 24 h nous rejoignions la capitale, et nous avons bien fait car le jour même nous ne trouverons personne qui soit apte à remplir notre document administratif, par contre ils précisaient bien que d'ici 24h nous serions dans l'irrégularité. Et quand on leur explique que nous sommes complètement désorientés  par leur discours contradictoires, un africain tout souriant nous répond: c'est ça l'Afrique! Avec le recul, on sait à présent que ce n'est pas vrai ! Après avoir maitrisé nos émotions, nous avons fait une rencontre sympathique qui nous a guidés pour savoir où dormir en sécurité dans la ville.

Photo 624

 Bon ce qui est sûr c'est qu'on travaille notre rapport au temps et on apprend à prendre patience. Le lendemain un général nous explique qu'il n est pas autorisé à remplir nos documents mais qu'il va le faire quand même car les douaniers nous ont mal orientés ; il n'était pas nécessaire de venir ici pour régulariser la situation. La on se demande ce qu'on fait ici et on se ne sent pas bien. 

Comme nous sommes en saison des pluies, les activités de la vie quotidienne se compliquent, notamment pour faire sécher notre linge où il faut du temps, mais bon on trouve des solutions...

Photo 656


Photo 644On découvre les noix de cola qui sont très importantes  ici, En fait elles ont plusieurs utilisations, pour souhaiter la bienvenue elles peuvent être offertes, elles sont utilisées lors de cérémonies comme le mariage par exemple ou pour demander pardon. Elles ont aussi des vertus aphrodisiaques. On nous y a fait gouter et on a vite recraché c'est amèr...

Nous sommes très surpris de voir autant de verdure, ceci est sans doute accentué par le fait que nous venions de finir de traverser le Sahara!

Photo 623
On est très content de rencontrer tout au long de la route des baobabs, arbre ici sacré où les problèmes de familles y sont abordés à son pied.

Photo 637-copie-1

 

Et voici le pain de singe le fruit du baobad, :on a pu voir que réduit en poudre il est utilisé dans la confection de sauce. Bon on est en Afrique donc en fait ils utilisent tout : les graines, le fruit comme les feuilles de l'arbre. Ce qui nous marque particulièrement c'est qu'ils connaissent très bien leur environnement: plantes, arbres et leurs utilisations respectives. C'est impressionnant par contraste nos ronds- point décorés, nosPhoto 653-copie-2 arbres d'ornement sur les avenues, ici si ils plantent un arbre c'est que ça a une utilité directe pour les habitants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors pour les rencontres animales on a été gâté, bien sûr nous ne sommes pas forcément parvenus à sortir l'appareil à temps mais nous avons quand même un bon échantillon d'oiseaux et leurs nids, et de spécimens non identifiés

 

Photo 667

 

Photo 669

Photo 679

Photo 694

 

Photo 914

  Photo 650

Photo 748

 

Photo 685

 

Photo 661

 

Photo 723

Photo 1045-copie-1


Photo 658

 

Photo 659-copie-1

 

Photo 712

Ici une termitière impressionnante, nous  en verrons de nombreuses au bord de la route.
Photo 664-copie-1


C'est également notre premier contact avec la culture du sorgho

Photo 665

et du mil (ça ressemble au jonc de chez nous)

Photo 1047-copie-1

qui reste une des bases de l'alimentation en Afrique de l'ouest. Ils récupèrent les graines qui sont ensuite pilées à l’aide de pilons énormes pour obtenir la farine.

Photo 833

On s’endormira ou se lèvera souvent au son du bruit de cet ustensile qui fait partie intégrante du quotidien des familles en brousse.

Ici un exemple de grenier ( toujours surélevé pour protéger des eaux le précieux contenu ) qui accueille  la récolte et qui doit nourrir tout au long de l’année la famille.
 

Photo 825
 
Photo 604Nous aurions bien aimé allé en Casamance que l'on nous avait conseillée mais cette région est en zone orange d'après le ministère des affaires étrangères. Finalement nous ne resterons qu'une semaine au Sénégal, cet accueil mitigé nous donnera particulièrement envie de rejoindre le Mali. Il est à noter que nous avons fini le ramadan dans ce pays, sans doute notre alimentation un peu perturbée depuis un mois a du influencer notre moral.

  Photo 792

Photo 824

Photo 618

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Magali 21/12/2010 08:37


Le soleil du Sénégal fait du bien à l'heure des tempêtes de neige sur la France.
Bon courage pour la suite et à bientôt.
Tous mes voeux pour la nouvelle année.
Bises

Magali


Isabelle 15/12/2010 11:15


Super!
Courage, vous avez bien progressé
C'est génial
Gros bisous de christophe et moi