Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Manou, Lee et Christelle

Un peu de vie quotidienne

christelle lee

 Un peu de vie quotidienne!

Les douches, bien moins régulières qu'en France, bien sur. Mais on n'est pas la famille des petits cochons non plus, juste un rapport à l'hygiène qui a évolué dans le temps. Alors le plus facile pour nous reste notre fidèle bassine et les bouteilles d'eau. Le plus simple à laver en voyage, car nous pouvons le faire devant les gens, c'est les mains, le visage, les dents, et nos pieds. Une simple arrivée d'eau suffit,



une pompe à eau, une rivière, un puits...

Le plus compliqué à laver reste les aisselles, et nos parties intimes, car cela nécessite d'être dans un endroit à l'abri des regards et c'est justement cela qui reste difficile. A partir de la turquie, le rapport au corps et la nudité est différent. En iran, au pakistan, les choses se compliquent sérieusement... En inde Lee a mis en place une douche adossée à la voiture.

Avec la bâche,

le tuyau, le vrai luxe!

Le plus souvent en Inde et au Pakistan chez l'habitant restent des recoins en terre en plein air où ils utilisent de grand récipient d'eau, ici nous utilisions notre jerrican plus facile à la manipuler.

Sinon en ville, c'est simplement une petite salle avec l'arrivée d'eau.

Alors les gants de toilette, en voici un qui nous a été offert en turquie c'est fait au crochet!

Et en voici ici en Iran commercialisé, même principe du crochet mais là on peut glisser sa main.

Ici un panel de balais fabriqués selon l'arbuste du coin.

Nous sommes arrivés en france mais pas encore à Perpignan et on apprécie le plaisir de la douche quotidienne et de l'eau courante!

Pour les petits coins c'est tout confort, nous n'avons plus à chercher continuellement un lieu à l'abri des regards indiscrets. C'est vrai qu'en France où que l'on soit nous avons toujours des lieux aménagés, même si se retenir fait travailler ses sphincters...

Et les lessives... Ici au lavoir.

On en rêvait d'appuyer sur le petit bouton de la machine à laver, ça y est, en visitant famille et amis nous avons eu l'occasion d'en faire tourner. Cet appareil électroménager reste pour nous une merveilleuse invention qui nous a manquée. A l'exception de l'asie du sud est où côtoyant les hôtels, on pouvait nous prendre en charge cette corvée, nous avons quasiment toujours lavé notre linge à la main. Souvent chez l'habitant c'est convivial au début mais vraiment vite fastidieux.

Les cacas et les pipis...

Pourquoi on appelle les appelle les toilettes turques? Nous on les a vues en europe de l'est, dans les Balkans, et de façon systématique en iran, Pakistan, Inde, Népal, et en alternance en asie du sud est.

On les trouve bien pratiques ces toilettes turques, cela évite des acrobaties. Parce que vous devez connaître les systèmes D pour éviter de rentrer en contact avec la lunette. Alors il y a la technique peu économe de badigeonner de papier wc le pourtour. Inconvénient, demande d'anticiper en papier et en quantité non négligeable (dans certains lieux denrée rare). Avantage, très confortable et permet de rester sur la durée, très important quand on est peu malade. A noter que dès que l'estomac fait des siennes, on regrette bien vite les waters de la maison. Puis il y a la technique de rester en suspension au dessus de la lunette, avantage, on travaille les abdos, on finit toujours par rigoler tout seul du fait de la situation un peu ridicule. Inconvénients, position difficile à tenir si les choses s'éternisent et difficile d'accès pour les personnes de petites tailles... No comment.

Alors nous parlions des toilettes turques, pratiques, hygiénique, elle sont souvent accompagnées d'une arrivée d'eau. Et oui on nous avait prévenus avant le départ tout le monde sur notre planète n'utilise pas le papier hygiénique.

Voici ici un toilette hi tech où le jet est intégré.

Oui oui c'est possible, on gère la puissance de l'arrivée d'eau avec le robinet. Ici pas très bien réglé car le jet passe directement dans la fente donc sur mon pantalon!

En fait après avoir réglé l'arrivée, il faut prendre la position que comment dirons nous comme au tire fesse s'asseoir mais en fait pas vraiment s'asseoir.... sinon l'objectif n'est pas atteint.

Ce qui m'a le plus surpris c'est les toilettes pour femmes collectives au vietnam.

En fait c'est collectif uniquement pour uriner et finalement plutôt convivial.
Ici au Pakistan, toilettes masculines collectives et c'est pas que pour la petite commission!

Noté le breau, qui a été toujours présent et qui facilite l'hygiène intime.

Ici une des dernières toilettes bizarres rencontrées en Croatie


Avec l'option grille sans doute au cas où certains voudraient s'aventurer à s'asseoir!

On n'a pas essayé mais on doit garder l'empreinte du métal au moins cinq bonnes minutes... Sourires.

Alors sinon bien sur celle que nous avons le plus finalement fréquenté c'est en pleine nature. Les infrastructures, pour les besoins il y en a à foison en europe comme en turquie (les stations service restant le plus facile d'accès pour nous), mais à partir de l'Iran les choses se compliquent, les wc se font rares et les fesses à l'air c'est pas conseillé dans ce pays, alors pour nos besoins on a commencé à marcher. Le lieu le plus contraignant reste en Inde, parce qu'ils sont nombreux les indiens et trouver un endroit où on ne voit personne au loin et qui pourrait nous surprendre c'est tout un poème. On les voyait en revanche souvent sans gêne se soulager non loin.
Souvent une fois accroupi on ne savait pas d'où ils sortaient toujours un qui se rapprochait, et une pause qui s'écourtait malgré nous. Mais le souvenir le plus surprenant, reste cette fois où à un mètre de moi un indien bloqué sur mon fessier, mais vraiment un bloquage, Lee lui faisait signe de poursuivre sa route mais ça ne lui paraissait pas évident! Sans doute la première fois qu'il vit ou plutôt contempla un postérieur si blanc!

Commentaires

Pedriali 07/07/2008 10:45

Bien sympathique vos commentaires sur les toilettes.
Merci
Bernard